Actualités

Communiqué à propos de l’adoption de la stratégie nationale de lutte contre la corruption

Communiqué à propos de l’adoption de la stratégie nationale de lutte contre la corruption

Le Comité de pilotage, présidé par le chef du gouvernement, a adopté lundi 28 décembre 2015 le projet de stratégie nationale de lutte contre la corruption.

Transparency Maroc a toujours considéré la mise en place d’un plan d’ensemble, cohérent et doté d’objectifs clairs et de mécanismes  de suivi, comme un instrument essentiel  dont devrait se doter l’Etat pour  lutter contre la corruption. L’association  avait, d’ailleurs, appelé le Chef du Gouvernement, dans la lettre ouverte qu’elle  lui avait  adressée, le 6 décembre 2012, à concevoir et mettre en œuvre une telle stratégie.

Transparency Maroc a pris part aux travaux d’élaboration du document  tout au long du processus. Elle tient à souligner le caractère participatif de la démarche et l’esprit d’ouverture qui l’a caractérisée.

Bien qu’elle soitperfectible sur plusieurs aspects, la stratégie, telle qu’elle a été adoptée lors de la dernière réunion, présente dans sa globalité les éléments essentiels d’une feuille de route structurante et donnant de la lisibilité de ce que sera entrepris dans ce domaine. Elle reste cependant ouverte, aux observations et propositions exprimées par l’association et les autres partenaires, comme cela a été convenu lors de ladite réunion du Comité de pilotage.

Son adoption constitue un signal positif aux citoyens et à la communauté internationale, mais ce n’est qu’à l’aune de sa  mise en œuvre que sera jugée la véritable  volonté de l’Etat pour engager enfin, le combat contre la corruption.

L’association souligne toutefois que l’environnement de mise en œuvre de cette stratégie reste profondément handicapé par deux lois structurantes : celle mettant en place la nouvelle instance   de probité de prévention et de lutte contre la corruption  et celle relative à l’accès à l’information. Elle regrette l’adoption de la  première malgré son caractère régressif et  appelle une nouvelle fois le gouvernement à revoir le projet de loi sur l’accès à l’information actuellement en débat à la Première Chambre.

 

Le bureau exécutif

3 janvier 2016

 

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page
© 2015 - Transparency Maroc- Tous droits réservés © 2015 . جميع الحقوق محفوظة ترانسبرانسي المغرب