Actualités

Gouvernance : l’ICPC prône le modèle chilien en matière de droit d’accès à l’information

« Le projet de loi relative au droit d’accès à l’information n’en finit pas de susciter la polémique, notamment ses dispositions portant sur les limites et les restrictions apportées à l’exercice de ce droit consacré par la Constitution de 2011… Mue par la volonté de contribuer au débat sur cette question, l’Instance centrale de prévention de la corruption (ICPC) a organisé, mardi 31 mai 2016 à Rabat, une rencontre pour présenter l’expérience d’un des pays pionniers en matière de transparence. En effet, classé au premier rang des pays d’Amérique latine en matière de gouvernance et de lutte contre la corruption, le Chili a pu accéder à ce prestigieux rang dans le classement grâce aux réformes menées en matière de transparence et d’accès à l’information publique… La plus importante réforme dans ce domaine a été menée en 2008 avec la promulgation de la loi sur la transparence et l’accès à l’information, et la création du Conseil chilien pour la transparence… Pour le président de l’ICPC, Abdeslam Aboudrar, ce modèle mérite d’être cité en exemple pour tout pays souhaitant instaurer plus de transparence dans l’accès à l’information.  “L’ICPC demeure intimement convaincue que la lutte contre les différentes formes de corruption ne peut être efficace que dans un environnement où l’accès à l’information est garanti par la loi. L’Instance réitère ainsi les remarques et les recommandations qu’elle a présentées dans le cadre de son accompagnement du projet de loi sur le droit d’accès à l’information, élaboré par le gouvernement et qui concernent les restrictions et les cas de la levée du secret professionnel”, souligne M. Aboudrar. »

Voir le lien : http://bit.ly/29d5p3z

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page
© 2015 - Transparency Maroc- Tous droits réservés © 2015 . جميع الحقوق محفوظة ترانسبرانسي المغرب